mercredi 7 décembre 2011

L’aide américaine sera suspendue dans les pays qui maltraitent les homosexuels ; et quid des danseuses du ventre égyptiennes ?


Après sa féroce diatribe contre les mashos isaéliens qui traitent leurs femmes comme en Iran, Hillary enfourche le combat des homosexuels à travers le monde. Ouf, de ce côté-là, Israël n’a rien à craindre.

 Suivant la route tracée par son patron, elle fait passer le message que désormais les Etats-Unis suspendront  leur aide financière aux pays qui maltraitent leurs homosexuels en tous genres. En anglais cela s’appelle les LGBT persons. "lesbian, gay, bisexual, and transgender".

Tremblez nouveaux Etats salafistes et Frères-musulmanistes, si vous opprimez vos gays, vous pourrez vous asseoir sur l’aide américaine. Ce langage doit sacrément  inquiéter la nouvelle majorité musulmane qui se dessine en Egypte. Les Salafistes, en particulier, ne sont pas tendres envers les homosexuels, et des dérives risquent fort de se produire. Sachant que l’Egypte est déjà en faillite, on peut se demander si la nouvelle Assemblée qui ne peut se passer des 3 milliards des dollars américains annuels (au bas mot), va réviser sa position ultra islamiste, donc nécessairement anti homosexuels, pour toucher la manne américaine. 

Et comme un malheur arrive toujours en rafales, voici que les danseuses du ventre égyptiennes font du shprounts.  « Mon boulot n’est pas contre la religion, je ne vais pas l’abandonner, je suis une artiste », déclare une célèbre danseuse du ventre égyptienne, inquiète par la marée verte  qui restreindra « freedoms and entertainment », jugée immorale par les futurs patrons de l’Egypte, qui comptent bien suivre le Coran à la lettre. 

On a déjà assisté à un exode des Chrétiens du Moyen-Orient, bientôt on assistera à un super exode des danseuses du ventre et autres acteurs de cinéma, islamiquement incompatibles.

Il faut d’urgence avertir Obama et Hillary de cette nouvelle tragédie,  pour qu’ils élargissent le liste des LGBT en lui adjoignant les Belly dancers, qui deviendra ainsi LGBTBD.

Essayez d’imaginer l’Egypte sans danseuses du ventre ; c’est tout un pan de civilisation qui s’écroule. Et puis, qui ira donc désormais visiter le Sphinx et les Pyramides, s’il n’est pas assuré de terminer son diner par un spectacle de danse du ventre.

Il est vrai que le monde est tellement tranquille par ailleurs, qu’il laisse à Obama et à la môme Hillary le soin de s’occuper enfin de choses sérieuses !! C’est un peu comme la mise au pas de la prostitution en France qui arrive à point nommé. Quelques solides pourcentages de voix c’est toujours bon à prendre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire