dimanche 31 juillet 2016

Hitler fasciné par l'Islam: "le seul prophète que je vénère est Mahomet"

On est sans cesse éberlué  par la fascination qu’exerce l’Islam sur le politiques et les journaleux occidentaux et on oublie de se reporter quelques dizaines d’années en arrière pour se rappeler à quel point Hitler était subjugué par l’Islam et sa doctrine guerrière.  Quelques citations et leurs références.

1/ Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, la face du monde eût changé. Puisque le monde était déjà voué à l’influence judaïque (et son sous-produit, le christianisme, est une chose si fade!) il eût beaucoup mieux valu que le mahométisme triomphât. Cette religion récompense l’héroïsme, elle promet aux guerriers les joies du septième ciel… Animés par un tel esprit, les Germains eussent conquis le monde. C’est le christianisme qui les en a empêchés.
(Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1954, t. 2, 28 août 1942, p. 297)

2/ Nous avons la malchance de ne pas posséder la bonne religion. Pourquoi n’avons-nous pas la religion des Japonais, pour qui se sacrifier à sa patrie est le bien suprême ? La religion musulmane aussi serait bien plus appropriée que ce christianisme, avec sa tolérance amollissante. (Au cœur du troisième Reich, Albert Speer, propos d’Adolf Hitler, éd. Fayard, 1971, p. 138)

3/ Les peuples régis par l’Islam seront toujours plus proches de nous que la France, par exemple, en dépit de la parenté du sang qui coule dans nos veines. Le malheur veut que la France ait dégénéré au cours des siècles et que ses élites aient été subverties par l’esprit juif. Cela a pris de telles proportions que cela est irréparable. La France est condamnée à faire une politique juive. (Testament politique d’Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 2 avril 1945, p. 180)

4/ Je conçois que l’on puisse s’enthousiasmer pour le paradis de Mahomet, mais le fade paradis des chrétiens ! (Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 13 décembre 1941, p. 141)

Il convient également de rappeler que déjà dans les années 30 on assiste en Allemagne à une vague de conversionsà l’Islam. Dans la seule ville de Berlin quelques 3000 allemands se convertirent. On justifia l’apparente opposition entre la nécessité d’exterminer les Sémites et la conversion à l’Islam en expliquant que, contrairement au Christianisme, la religion musulmane est une religion de guerriers et de ce fait convient aux "Lions purs" que sont les SS  et autres unités de choc allemandes. Il fallut  même remplacer le terme antisémitisme (Antisemitismux) par antijudaïsme (Antijaismus). 

Hitler et Himmler étaient proprement emballés par l’Islam et le Fuhrer de déclarer : "le seul prophète que je vénère est Mahomet, et nous n’avons vraiment pas eu de chance d’hériter d’une religion qui ne nous convient pas". Par ailleurs les Musulmans dans le III e Reich ont toujours bénéficié d’un statut élevé.

Rappelons également qu’Hitler insista pour créer une Division musulmane. Il s’agit de La 13e division de montagne de la Waffen-SS Handschar (en bosnien  Handžar). Le Mufti  de Jérusalem Mohammed Amin al Husseini  ainsi que le  Mufti de Mostar participèrent activement au recrutement de ses membres. 

Vous voyez, l'histoire se répète, et pas avec les références les plus glorieuses mais, qui connait encore son Histoire ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire