mardi 28 mai 2019

Bibi c'est fini, les haredim aux commandes. Israël c'est le Gouristan



Nouveau cadeau et de taille de Bibi aux haredim. Les nouvelles élections auront lieu en août, quand bon nombre de hilonim sont en vacances à l'étranger et ne pourront donc pas voter. Les haredim, par contre seront, en août, sur le pied de guerre, alors que début septembre ils intègreront les Yéshivot, tout en se préparant mentalement aux fêtes de Tishri. Lieberman à perdu, le rabbi de Gour a gagné !
 Les haredim vont enregistrer des scores incroyables à la nouvelle Knesset.
Il faut tout de même comprendre qu'en votant pour Netanyahou, on installe en fait les hardedim au pouvoir avec tout ce que cela suppose. A savoir, un  changement drastique du  mode de vie israélien. Lors de la précédente Knesset on a assisté à quelques chantages mémorables de la part des ultra religieux. A la prochaine Knesset, le chantage ne sera plus nécessaire. Le rabbi de Gour secondé par Arieh Dhery dictera à à Bibi la politique à mener et ce dernier s'exécutera.
Les sympathisants du Likoud pensent voter pour le roi Bibi. Ils recevront un roi fainéant mené par le bout du nez par le Gouristan.
Il faut que Rivlin, notre pas très courageux Président, prenne acte de l'échec de Bibi à constituer une majorité viable et donne sa chance à quelqu'un d'autre. Qu'il soit du Likoud ou d'un autre parti, je me fiche, mais comprenez bien : Bibi, comme Capri, c'est fini.

mardi 21 mai 2019

L’Eurovision en Terre de Sion sous perspective biblique

Il était hors de question que j'assiste à toute la retransmission de l'Eurovision en direct mais je savais pouvoir compter sur YouTube qui permet d'accélérer à loisir et écourter de ce fait les moments de souffrance. C'est ce que je fis quelques jours plus tard.

La première chose qui me frappa c'est le renoncement de presque toutes les délégations à chanter dans leur langue maternelle. Et pourtant il est bien mentionné dans la Genèse que D.ieu embrouilla la langue - l'hébreu en l'occurrence, et pas l'anglais à ce que je sache - des bâtisseurs de la tour de Babel, leur permettant de ce fait d'acquérir une langue bien à eux. Alors, que diantre, pourquoi ne pas continuer à s'en servir ? Dommage, d'autant plus que certaines langues sont fort belles ; l'islandais en particulier. Non, les descendants d'Edom, lire les Européens, décident, sans avoir reçu l'autorisation du Tout Puissant de revenir à la langue unique. Est-ce leur présence en Terre Sainte qui leur rappelle l'époque bénie où tous les hommes s'exprimaient dans la langue d'Adam et d’Ève ? Je l'ignore. Ignorant l'hébreu, ils se rabattent sur la seule langue qui rapproche tous les hommes sur la planète terre. Celle de Trump, évidemment.

Puisque nous sommes en pleine élucubration biblique, retournons quelques années en arrière, à l'époque de notre ancêtre commun Noé. Il est écrit que D. ulcéré par le comportement des hommes, fourbes, cruels et dégénérés, décide d'anéantir toute cette génération, manifestement ratée. D. doit revoir sa copie. Il choisit de ce fait le seul personnage acceptable, Noé en l'occurrence, décidé de l'épargner, lui, sa femme et sa progéniture et de noyer par les flots tous les autres humains.

Ne m'en voulez pas, mais en regardant sur YouTube  les performances des chanteurs, danseurs, trémousseurs en tous genres, ainsi que les effets spéciaux qui ponctuaient leurs bacchanales, j'ai ressenti une sensation de fin du monde. Je comprends maintenant Noé qui n'a pas levé le petit doigt pour tenter de persuader D. d'épargner ne serait-ce qu'un seul de ses contemporains. Je comprends aussi le ras le bol divin qui Le conduit à éliminer par le souffre les dégénérés de Sodome et Gomorrhe qui étaient venus en nombre se produire à l'Eurovision 2019. Mais n'exagérons pas, les performeurs de certaines nations méritaient la clémence divine mais, dans l'ensemble c'était d'un trush !

La palme revient à la Madone des sleepings qui a manqué totalement de savoir vivre. Grassement payée par un Juif pour venir en Israël, se moquer de Moshé Dayan, idole incontournable de tous les juifs à travers le monde, c'est d'un mauvais goût ! Rajouter le soutien aux « Palestiniens » dans son show, tout en se faisant inviter shabbat par le couple Netanyahou, ça ne se fait pas. Que trois jeunes Islandais ignorants et un tantinet dégénérés en rajoutent une couche ne me pose pas de problème ; il en faut, mais une  vieille peau comme Madonna, qui  a du kilométrage au compteur, c’est inacceptable.

Il n'y a pas que le renoncement à la langue, il y a aussi le renoncement à l'identité nationale qui a caractérisé certaines nations. Ainsi la Suède a  tenté de convaincre la planète qu’elle a bronzé au point de devenir méconnaissable. La France n'est pas en reste : une petite chose maigrichonne, de nature et de provenance indéterminée qui ne ressemble à rien,  du moins de ce que j'ai pu connaître de la belle et bonne France. Enfin, il paraît que les français sont fous de Blial. Il leur ressemble. Rappelons qu'en hébreu « Blial » est un démon malfaisant de fort mauvaise réputation qui signifie «ne sert à rien, sans utilité, amoral et perfide », Tout un programme qui sied bien à la France- Arabia.

Le seul chanteur normal, présentable et de plus sachant chanter, fut le représentant israélien. Un anti Neta-na-na qui eut au moins le mérite de rassembler en terre de Sion une  l’Europe en fin de course.

En bref, l'Eurovision 2019 c'est Gog et Magog, version pacifique et ridicule. Toutes les Nations de l’Union Européenne et de l’UNESCO, infiltrées par les Mahométans, qui condamnent Israël à la moindre occasion, se rassemblent  contre Jérusalem. Seulement voilà, les Harédim (ultra-orthodoxes) n’en veulent pas, alors elles assiègent Tel-Aviv qui les met proprement en boite. Certains Sages ne nous disent t-ils pas que le Guerre de Gog et Magog ne sera pas nécessairement violente ; le ridicule peut aussi tuer.

Ce que je reproche donc à Netanyahou

Les chefs d’accusation contre Netanyahou m’importent peu ; après tout ils seront jugés devant un tribunal et les juges re...