samedi 4 février 2012

Les recherches effectuées en 2007 sur «Sarkozy», dans le code de la Bible et, d’après son nom en hébreu, prémonitoires


Une des premières interrogations auxquelles  je me sois livrées, en commençant mon blog en 2007  fut: « Que signifie Sarkozy en hébreu ? » Je vous livre donc l’essentiel de l’article rédigé le 22 Mai 2007, soit un mois après son élection. Pour des raisons techniques, les images n’apparaissent pas; je vous invite à vous rendre sur www.geopolitiquebiblique.com
On y découvre que le nom Sarkozy porte en lui les signes avant coureurs de son effondrement. L’inversion des trois premières lettres de Sarkozy, en hébreu, nous envoie sur Karas, une chute brutale d’un château de cartes, d’un immeuble qui s’écroule, soit, parce que les fondations ou l’armature ne sont pas stables, soit, parce qu’un quelconque séisme en est venu à bout.

sarkozy.jpgyoud.jpgzain.jpgvav-copie-1.jpgkouf.jpgrech-copie-1.jpgsamekh-copie-1.jpg
Depuis toujours, les Sages d’Israël ont cherché à analyser le nom hébraïque d’individus ou de peuples, pour mieux comprendre leur essence, leur tempérament ou leur destin. Ceci est valable pour les noms en hébreu mais également pour les noms en toutes langues et de toutes provenances. Il suffit de retranscrire le nom d’une personne en hébreu et d’analyser sa signification dans la langue dite sainte. Un nom n’est jamais neutre et certainement pas dû au hasard. Les lettres qui le composent ,alignées en ordre ou dans le désordre forment des mots dont le sens permet de mieux saisir la personnalité d’ un individu ou les événements majeurs qui jalonnent sa vie. Ne prenez pas toutefois cet exercice pour parole d’Evangile mais seulement pour un exercice à manier avec beaucoup de précautions.
N’étant ni Sage, ni rabbin, ni cabaliste, mais seulement hébraïsant, j’ai souvent cherché à mieux saisir la personnalité ou la trajectoire d’un individu en triturant les lettres qui composent son nom en hébreu. (Voir mon essai de géopolitique biblique, « Ismaël et ses frères »). Jusque là je ne me suis préoccupé que des personnages bibliques mais, L’Actualité faisant Loi, j’ai décidé de me livrer à cet exercice pour les puissants qui nous gouvernent. A tout seigneur tout honneur. Notre nouveau Président se nomme Sarkozy. Que peut-on dire sur son nom retranscrit en hébreu ?

En hébreu, seules les consonnes qui constituent la racine du nom prennent sens, soit S, R, K, Z [Samekh ou Sin, Réich, Kaf ou Kouf, Zaïn, pour le initiés]. On obtient ainsi les mots hébreux suivants :
rech-copie-1.jpgchine.jpgSaR = Prince
Ministre, prince, préposé à de hautes taches. A rapprocher phonétiquement de Sir en anglais ou de Tzar en russe

rech-copie-1.jpgzain.jpgZaR = EtrangerEtranger, venu d’ailleurs

samekh-copie-1.jpgcaf.jpgKéS = TrôneChaise. En hébreu Késs Malkhout signifie tout simplement « trône »
kouf.jpgrech-copie-1.jpgvav-copie-1.jpgsamekh-copie-1.jpgSoRéK = Passer au peigne finPeigner une chevelure, passer au peigne fin, vérifier, contrôler minutieusement afin que rien ni personne ne passe au travers des mailles du filet.

kouf.jpgrech-copie-1.jpgsamekh-copie-1.jpgSRaK = Vain
En vain, inutile, pour rien.

samekh-copie-1.jpgrech-copie-1.jpgkouf.jpgKaRaS = S’effondreS’effondrer, s’écrouler. Se dit en général d’un immeuble et plus généralement d’une chose ou d’un événement, et non d’un individu. A rapprocher phonétiquement du mot français Crise

rech-copie-1.jpgkouf.jpgKaR = FroidFroid, au sens propre comme au figuré.

kouf.jpgyoud.jpgrech-copie-1.jpgRéiK = VideVide , manque de sens
A ce stade chacun est libre d’opérer ses propres associations de mots afin de leur donner un sens. Pour ma part je distingue :
- Un prince étranger sur un trône. Troublant n’est ce pas ?
- L’aptitude de Nicolas Sarkozy de tout passer au peigne fin,  de ne rien laisser au hasard
- Le mot KaRaS pose problème. L’analyse n’intégrant pas le paramètre temps, on peut supposer que la crise ou l’effondrement d’un immeuble, d’un régime, d’une économie, ne s’étant pas encore produits, ils sont à venir. Qu’ils auront lieu durant le mandat de Nicolas Sarkozy mais pas necessairement liés à sa présidence. Quand, pourquoi et comment ? Je l’ignore. Chacun est libre de conjecturer à sa guise.
- Quant au froid et au vide. Ils sont, me semble t-il, liés à la fonction présidentielle. En effet si on se livre au même exercice avec notre Président sortant Jacques Chirac, ce dernier partage avec Nicolas Sarkozy les deux mots KaR et RéiK soit froid et vide.
Oubli impardonnable ! Si Zar signifie « étranger »,  Zér signifie « couronneflorale », mais couronne quand même. Ce qui complète l’équation :
Prince + couronne + trône = Sarkozy = Président = Effondrement
————————–
Pour le amateurs de codes de la bible, je propose de vous reporter à l’article rédigé en Juillet 2007 qui s’intitule « Crise, violence, pétrole et Sarkozy ».
Je vous reproduis l’essentiel d’un article rédigé le 15 Juillet 2007, intitulé :« Crise, violence, pétrole et Sarkozy », dans le quel je m’interrogeais et interrogeais le code de la Bible sur le destin de Sarkozy, fraîchement élu et le notre, par voie de conséquence.
La matrice de Sarkozy figure dans le livre d’Isaïe Chapitres 47:10 à 48:10. C’est un passage très lourd où D. est fort mécontent d’Israël, qui ne se doute pas des malheurs qui vont l’accabler, pensant continuer à couler des jours heureux. On retrouve le même état d’esprit dans la matrice qui apparaît sous vos yeux
Au départ, il fallait identifier Sarkozy dans la Bible, avec la meilleure probabilité statistique possible ; son nom figure en effet à plusieurs endroits. Là j’ai eu quelques surprises ; en effet, impossible de trouver « Nicolas ». Tant pis, je me suis rabattu sur Nagy, et Paul qui est son second prénom ainsi que Nik. Mais il n’y a pas d’erreur: c’est bien de Nicolas qu’il s’agit et non de son père ; Président et France figurent en effet en bonne place.
La droite de la matrice fait apparaitre les mots suivants: arabe, crise, pétrole, lutte (et non guerre). Pour les sceptiques, je souligne qu’il est tout de même étonnant que la Torah mentionne le mot NéFT signifiant « pétrole » ; mot totalement inconnu dans la Torah. Tous ces mots, figurant dans un mouchoir de poche, accompagnés par l’année 5770 (TASHA) qui semble faire transition avec la partie gauche de la matrice.
La partie gauche de la matrice traite d’un sujet qui s’apparenterait davantage à une crise sociale et/ou économique. En effet on trouve les mots crise économique, dépression (CHéFéL) qui signifie aussi en dessous de tout,lutte (MaaVaK) qui semble pénétrer le mot Sarkozy, effondrement, KaRaS qui fait partie intégrante du nom de SarKozy, et également MaMoN, argent, fortune, que je n’ai pas fait figurer sur la matrice, ainsi que le mot aLiM qui signifie violent.
Que reste t-il aujourd’hui des recherches effectuées sur « Sarkozy » en 2007 ? Pas mal de choses il me semble. A vous d’apprécier.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire