lundi 6 février 2012

« Hollande et Obama », adaptation d’une histoire Yiddish intitulée « le Shad’han (le marieur) et le fils du Tsar »


Le parti socialiste est ulcéré par le soutien apporté à Sarkozy par la Chancelière Merckel, qui sera diffusé sur la télévision publique aux heures de grande écoute. Il doit trouver une riposte à la mesure de cette ingérence inadmissible d’un chef d’Etat étranger dans la politique française.  Harlem Désir a une idée et vient l’exposer à François Hollande
- François, il faut que tu fasses une émission avec Obama, diffusée sur toutes les chaines de télévision. C’est l’homme politique qui te donnera le coup de pouce décisif  pour te faire élire.
- Il n’en est pas question, lui répond Hollande, ce n’est pas parce que Sarkozy est aux abois que je dois accepter un soutien d’un Chef d’état étranger, fut-il Obama.
-  Mais ses idées sociales sont si proches des tiennes ; il pense comme toi que toutes les civilisations se valent. Il l’a suffisamment prouvé.
- Non, il n’en est pas question, trouves autre chose !
Hollande congédie Harlem qui ne renonce pas pour autant à le convaincre
- François tu es en baisse dans les sondages, il faut vraiment faire quelque chose. Je t’assure, Obama conserve en France toute sa popularité. Les Français l’adorent, surtout nos frères issus de l’immigration. Ca va te catapulter en tête.
- C’est éthiquement  inacceptable, bien que je reconnaisse que de tous les hommes d’Etat en exercice, Barack  est le plus proche des idées du parti socialiste
- Précisément, il est comme toi un ennemi du Capital, il est pour le mariage homosexuel, c’est un pro-palestinien jusqu’au boutiste, c’est le Président américain le plus à Gauche qui n’ait jamais été élu.
- Bon Harlem, tu m’as convaincu, vas arranger ça
Harlem Désir pousse un grand soupir de satisfaction : « Ouf, il ne reste plus qu’à convaincre Obama ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire