dimanche 13 juillet 2014

L’idée d’un Etat palestinien doit être enterrée après l’opération contre le Hamas à Gaza

L’opération Falaise solide et non « bordure de sécurité », comme la traduisent les journaleux, a ceci de bon qu’elle permet de montrer au monde entier , à commencer par les sympathisants de la Gauche israélienne, qu’il est interdit de faire sortir Tsahal ne serait-ce que d’un millimètre de la Judée et Samarie. En effet qu’est-ce que Gaza si ce n’est un territoire devenu une zone de fureur et de non-droit le jour où les forces de Tsahal l’on quitté en ce jour funeste du 11 Septembre 2005. 
Dans une zone placée sous la seule autorité des Arabes, toutes les dérives sont permises et se réalisent immanquablement, à commencer par la prise en otage des habitants, la destruction de l’Autre et la fabrication des armes qui permettent d’y parvenir. 
Ceci n’est pas spécifique à Gaza : à l’exception de l’Egypte,  le Printemps arabe n’a accouché que de guerres tribales  qui ont fait revenir des Etats constitués - plus ou moins bien - à des  années-lumière en arrière.
Le retrait, même partiel de Tsahal de toute zone occupée par des Arabes ; entendez par là la Judée Samarie, quelles que soient les zones : A, B ou C, entraînerait immanquablement  la constitution des mini Gaza dans tous les coins. Cela signifie qu’il faut oublier une fois pour toutes toute velléité de créer un Etat palestinien en Cisjordanie, ou ailleurs. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire