mardi 15 juillet 2014

A Ashkelon la communauté Netzach Israel fait oublier aux enfants du voisinage les boum et les sirènes


La communauté Netzach Israel dispose d’un large Miklat (espace protégé) qui accueille, distrait, et permet de servir à manger aux enfants du voisinage lorsque les sirènes hurlent et les roquettes sifflent.

Fondée en 1967 cette communauté a une large expérience de moments heureux et aussi de périodes noires comme celles que nous vivons. Aussi, chaque fois que les roquettes tombent sur Ashkelon, Netzach Israel se mobilise pour offrir un peu de joie aux enfants. Les adolescents  de la Communauté regroupés sous l’Association Noam sont formés pour s’occuper d’enfants et leurs proposent une foule d’activités, les adultes de la communauté se joignent à eux pour les distraire et les instruire et des intervenants extérieurs tels que des clowns et des professeurs de Yoga leurs font oublier un moment leur quotidien. Les enfants reçoivent un repas au frais de la communauté.


Cette communauté compte parmi ses membres des Vatikim qui ont participé à la guerre d’Indépendance, que des parents d’élèves qui qui sont heureux de placer leurs enfants dans le gan Tali qui est l’un des plus prisés d’Ashkelon, qu’un jeune et talentueux rabbin d’origine argentine.  La communauté se regroupe autour de valeurs juives et humanistes où le maître mot est Havérim

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire