dimanche 20 juillet 2014

Pourquoi les Chrétiens de France, à l’instar des Musulmans, ne manifestent pas quand on tue les Chrétiens de Mossoul et que l’on brûle leurs églises ?


Il y a quelques jours, on apprenait que les Chrétiens - ou du moins ce qu’il en reste -  de Mossoul, une ville du nord de l’Irak contrôlée par les djihadistes de l’Etat islamique, fuyaient en masse leur ville après un ultimatum d’ISIL (Islamic State of Iraq and the Levant) leur donnant quelques heures pour quitter les lieux. La population chrétienne de cette ville irakienne, qui s’élevait à environ 100.000 personnes il y a dix ans, était estimée à 5 000 avant la prise de la cité par les djihadistes. Il est vrai qu’on leur laisse le choix : la conversion à l’islam, l’exil ou le glaive.
Leurs maisons sont marquées par un signe qui se veut infamant , Noun en arabe, la première lettre de Nasrani, soit "chrétien". Un Noun en rouge entouré d’un cercle de la même couleur, suivi d’une inscription, signifie que la maison appartient  désormais à l’État Islamique d’Irak et du Levant.
A Mossoul, la chaine de télévision irakienne al-Sumaria  a rapporté que l’ISIL a incendié des églises, terrorisé la population et violé des jeunes filles. Par ailleurs  le palais épiscopal des Syriens catholiques, fleuron de la chrétienté d’Orient, a été incendié.


Pourquoi les Chrétiens de France, de Navarre et d’ailleurs ne se lèvent-ils pas en masse pour manifester, protester, exiger que ce génocide - là, il s'agit d'un vrai génocide - cesse. Le monde arabe d’Orient a massacré et vomi ses Chrétiens qui étaient là avant que les Mahométans ne s’y installent ; aujourd’hui il détruit jusqu‘à leur trace ? Pourquoi les Islamistes de France détiennent-ils le monopole des Manifs?  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Seul Etat palestinien possible : sur la bande de Gaza, largement étendue au Sinaï, comme lors de la sortie d’Egypte il y a plus de 3300 ans et comme le propose le Général Gershon Hacohen

Moïse aurait pu conduire  les enfants d’Israël en terre promise en trois quatre jours seulement, en passant par la côte méditerranéenne...