samedi 31 octobre 2015

Injustices flagrantes en Israël : les Harédim qui ne montent jamais au Mont du temple sont les cibles des assassins, et les Riches sont inondés et privés d’électricité.

Le journal harédi (ultra religieux) la Mishpa’ha  (la Famille) fait paraître un article ….. en arabe,à l’attention de tout Musulman habité de mauvaises intentions à l'égard des Israéliens, expliquant qu’il est  parfaitement injuste de poignarder des Harédim, jeunes ou vieux,  portant les signes distinctifs de leur statut, dans la mesure où aucun ultra religieux israélien ne met les pieds sur l’esplanade des Mosquées; cela est formellement interdit par leurs rabbins. Pour être tout à fait honnête le journal précise qu’il y a bien une famille ultra religieuse qui n’obéit pas aux injonctions rabbiniques ; il s’agit, pour ceux qui ne les savent pas, autrement dit pour personne puisqu’en Israël il est de notoriété publique que c’est la famille de Yosef Elboïm.  Les mauvaises langues ou les esprits tordus, dont moi-même,  pourraient en déduire que le journal suggère aux Arabes de s’intéresser en priorité à tous ceux qui ne respectent pas le statu quo sur le Mont du temple, qui montent pour un oui et pour un non sur l’esplanade des Mosquées et, que tant qu’à faire de poignarder des Juifs, il faudrait s’occuper en priorité des calottes tricotées (Religieux sionistes) ou des pas de calottes du tout, voire de la famille citée plus haut.
Pour éviter tout malentendu des harédim manifestent devant la maison Elboïm, caillassent sa voiture et le traitent d’ "assassin". En d’autres termes les Arabes poignardent des Innocents ; voire des individus qui partagent leur vision sur le statut du Mont du temple qui doit être purement et simplement verbieten Juden, interdit aux Juifs. Bien sûr,  le canard en question s’est fendu de communiqués précisant qu’il ne s’agissait que d’une blague, d’un truc qu’il ne fallait pas prendre au premier degré, que tous les Juifs sont solidaires et patati et patata. Je n’en crois pas un mot ?


Dans la série des injustices flagrantes : alors qu’en Israël on était habitué depuis la création de l’Etat à ce  que ce soient toujours les pauvres de la périphérie qui trinquent : katiouchot sur la tête, licenciements et chômage, infrastructures défaillantes, municipalités incompétentes, alors que les nantis du Sharon, Hezliah, Raanana, Kfar Shmariahou ….étaient  épargnés par tous ces fléaux,  voilà qu’une mini tornade, comme l’intitule (à tort) ‘Hévrat A’hashmal (Compagnie d’électricité israélienne) vient frapper les rupins: rues et maisons inondées, coupures d’électricité. Ce n’est pas juste. Les habitants du Sharon qui payent des sommes exorbitantes aux Municipalités  chargée de les protéger des intempéries célestes ne devraient pas souffrir ; la souffrance sait d’habitude à qui s’adresser. Je précise que je n’ai lu ou entendu nulle pas des propos de ce genre ; il s’agit de pure spéculation de ma part.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire