samedi 5 janvier 2013

Le visage stalinien de la France enfin révélé



Une des caractéristiques du Stalinisme c’est le refus du libre débat; seule compte la ligne dictée par le Parti unique au pouvoir.

Or, nous constatons qu’en France, l’Opposition au Parti au pouvoir qui dicte la pensée nécessaire, utile et  obligatoire, s’est tue, par aphonie et/ou couardise ; le parti  Socialiste est devenu de fait Parti unique. La meilleure preuve est que la seule qui soit allée au charbon pour protester contre l’ingérence de Peillon dans ce que l’on doit ou ne doit pas débattre dans les écoles catholiques est Christine Boutin, du très confidentiel Parti chrétien-démocrate. Comme au temps de Staline, Boutin a revêtu le visage du Refuznik, seule voix qui puisse s’élever contre la dictature.

Quant au très policé Ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, ne nous y trompons pas c’est un stalinien pur et dur qui interdit  que l’on traite dans tous les Etablissements catholiques de France et de Navarre d’un sujet qui n’est pas dans la ligne du Parti. Le mariage homosexuel est voulu par le Parti ; il est donc hors de question d’en débattre dans les Etablissements catholiques. Ahtung, Goulag !!

Vallaud-Belkacem, qui, tous les matins en se maquillant se répète inlassablement : « je sers le Parti » comme on disait jadis en URSS, a parfaitement le droit de se rendre  dans un collège public, en compagnie d'associations lesbiennes et gays, pour vendre sa soupe partisane, c’est naturel, elle a la carte du Parti. Enfin, le couperet tombe : Hollande le chef stalinien du moment apporte officiellement son soutien à son ministre.

Autre caractéristique du Stalinisme c’est la haine de l’argent et, par voie de conséquence, des gros et gras bourgeois qui en possèdent et qui se le gardent. On dit que Staline ne possédait en propre que ses bottes, son manteau et, bien sur sa variole. Idem Hollande qui a déclaré sans gène ni crainte : «  je n’aime pas les riches » !! En France d’ailleurs c’est plutôt mal vu d’être riche ; au mieux il faut être un riche discret, donc honteux.

Dernière caractéristique du Stalinisme c’est la totale absence d’espoir qu’il véhicule dans la population. « Ils font semblant de nous payer, alors on va faire semblant de travailler », disaient jadis les soviétiques et les satellisés. Donc, la seule solution en France pour les entrepreneurs, les éduqués et les talentueux, comme au temps jadis, est de partir là où l’herbe est plus verte et l’espoir de jours meilleurs envisageable.

On comprend mieux alors la décision de Depardieu de prendre la nationalité russe ; un pays qui a définitivement rompu avec le Stalinisme, et où être riche et célèbre n’est plus honteux. Bien sur, la Démocratie a encore quelques ratés, mais c’est lié au climat.

Quoiqu’il en soit, la France qui se dit socialiste se stalinise insidieusement mais sérieusement.  Mais Chtuttt, il ne faut pas le répéter.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire