mardi 20 janvier 2015

De quel droit se permet-on d’encourager ou de décourager les juifs français à monter en Israël ?


Les messianistes professionnels qui prétendent lire dans les voies d’Hashém, s’époumonent à hurler qu’il n’est nul autre lieu pour les juifs que la terre sainte et que le Messie continuera à s’attarder tant qu’un seul juif français restera sur le sol de France.

Les chapeautés ultra religieux nous expliquent qu’Israël est un lieu de perdition où l’on mélange filles et garçons dans la même classe et que les juifs français qui sont des tsaddikim, mangeant casher et tout et tout,  perdront leur religiosité dans un pays dirigé par des mangeurs de cochon.

Les spécialistes en sécurité, réalistes et pragmatiques, expliquent que tout compte fait on risque d’avantage de se faire trouer la peau dans un pays entouré par tant d’arabes que dans le XIX e Arrondissement.

Bibi, élections obligent, nous la joue patriote: il n’y a pas d’autre lieu sur la planète terre pour les Juifs qu’Israël.

L’Israélien lambda s’inquiète de l’augmentation du prix des appartements si les Juifs français débarquent en masse et leur conseillerait plutôt de rester là où ils sont.

Le retraité français qui a choisi de passer ses plus belles années sous le soleil d’Ashdod ou de Netanyah  encourage ses frères français qui n’ont pas atteint l’âge de la retraite et qui ont besoin de faire chauffer leur marmite en Israël, de faire comme eux.

Les dignitaires juifs français, laïcs et religieux, qui ont peur de perdre leur clientèle, discourent sur la laïcité à la française et la République une et indivisible où le Juif a toujours été heureux et promettent des lendemains qui chanteront grâce à la prise de conscience des politiques et des citoyens français qui sauront protéger leurs Juifs.

Les agents immobiliers en Israël se frottent les mains et poussent à l’achat d’un appartement  genre arche de Noé au cas où ; peu importe qu’on y habite ou pas.

La Gauche israélienne n’est pas trop chaude de voir arriver des Juifs français qui ne voteront pas pour elle, à l’inverse de partis séfarades religieux et du Likoud.


Et moi je vous dis : Si vous choisissez de faire votre Allyah, ayez à l’esprit  que ארץ ישראל נקנית בייסורים  (Erets Israël niknét be Yissourin), autrement dit, Israël c’est comme le poker, il faut payer pour voir, et soyez certains vous payerez, quelque fois très cher pour la mériter. Si vous l’aimez assez pour accepter d’avance de payer le prix, alors faites-le,  mais de grâce, ne venez pas par peur mais par envie.

1 commentaire:

  1. ou dit plus rapidement 2 juifs 3 opinions (au moins) rien de nouveau sous le soleil

    RépondreSupprimer