dimanche 24 février 2019

Non à l’Antisémitisme mais oui à l’Antisionisme qu’il ne faut pas pénaliser, déclare Macron


Ne pas condamner l’Antisionisme, autrement dit laisser vociférer en toute impunité les ceuss qui hurlent : "mort à Israël ", "Sionistes nazis", "Bibi assassin" et autres gracieusetés en ce genre ne pose aucun problème à Macron. Ce genre de propos "n’a pas besoin d’être pénalisé", nous dit-il. Or toute chose non pénalisée par la Loi est tacitement encouragée. Continuez à hurler votre haine d’Israël, ça ne me pose aucun problème, d’autant plus que cela correspond assez à ma propre perception, laisse entendre Macron aux Français.  Modérez par contre les propos et les actes  antisémites. Souiller des tombes juives, ça la fout mal.  Quoique, à la limite, il s’agit de Juifs morts.

On se pose constamment la question : la détestation des Juifs et d’Israël est-elle le fait des Arabes et des Gauchos qui les soutiennent  ou bien de l’extrême Droite. La réponse me parait claire : La détestation des Juifs est l’apanage de la Droite, Israël, ils s’en foutent. A la limite, puisqu’à leurs yeux, Israël casse de l’Arabe, l’Etat sioniste serait plutôt vu d’un œil favorable.  La haine d’Israël et aussi des Juifs, ainsi que l’amalgame qui résulte entre l’entité sioniste et les Juifs qui habitent hors de Sion, peut être largement imputée aux Arabes et à leurs poissons pilotes. Autrement dit, en ne condamnant pas l’antisionisme, Macron s’en prend à l’Extrême Droite, accusée d’antisémitisme et autorise les Musulmans à hurler leur haine d’Israël en toute impunité. La seule chose qu’il leur reproche c’est de ne pas faire la différence entre Juifs et Israël mais, ils sont un peu limités, les pauvres, n'est-ce pas ?


De toute façon, les Juifs en terre d’Edom ; je veux dire  en France ne représentent plus grand chose et bientôt, comme en Suède, il ne restera que les vieux et les invalides qui n’ont plus les moyens physiques ou matériels de partir. Les autres se s’amalgameront dans la population ambiante. On peut donc continuer à condamner l’antisémitisme; ça ne tire plus à conséquence. Par contre, il ne faut jamais cesser de dénigrer le Sionisme, l’Etat Juif, le désir de retour à Sion des Juifs français. Là est le problème. Merci Monsieur le Président de ne pas pénaliser l’Antisionisme. Quoique de là où je suis, je m'en tape un peu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En lisant attentivement les Psaumes de David, vous découvrez une analyse géopolitique d’une actualité surprenante

Moins connu que les prédictions apocalyptiques sur Gog et Magog dans Ezéchiel (38-39), le psaume 83 פג PaG  est intéressant dans la mesu...