lundi 11 décembre 2017

Poutine ordonne le retrait des troupes russes de Syrie et laisse le champ libre aux Iraniens


Visite surprise de Vladimir sur la base de l’aviation russe de Hmeimin près de Tartous, Poutine  demande au ministère de la Défense d'entamer le retrait d'une importante partie des troupes russes de Syrie. Mission accomplie : "En près de deux ans, les forces armées russes, en collaboration avec l'armée syrienne, ont détruit en grande partie les terroristes internationaux. Par conséquent, j'ai pris la décision de faire rentrer en Russie la plus grande partie du contingent militaire russe se trouvant en Syrie." 
La nature et la géopolitique ayant horreur du vide, les Iraniens vont s’engouffrer à qui mieux mieux en Syrie et au Liban.

Israël a-t-il prévu cette volte-face ? Je l’ignore, mais je m’inquiète. Le monde hypnotisé par la sortie de Trump néglige Poutine qui ne cause pas mais agit.  La position de la Russie sort renforcée par la déclaration Trump. Aux yeux des Musulmans Poutine est devenu le bon garçon qui les aide, les soutient, les arme et reconnait Jérusalem-est comme la Capitale des Palestiniens.

Avantage du retrait russe : les Israéliens pourront taper plus librement en Syrie sans risquer de se heurter aux Russe. Il s’agit d’une information lourde,autrement plus importante que le discours pas historique du tout de Donald. A suivre de très près.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un vin qui célèbre le 70 è anniversaire de l'Etat d'Israël est boycoté par la cacheront בד”צ Badats

L’excellente cave de PSAGOT qui commercialise des vins d’excellente qualité a eu l’idée géniale (elle n’est pas la seule) de commercialis...