mercredi 27 juillet 2016

« Tuer un prêtre, c'est profaner la République » Hollande président nullissime mais bon catholique a de la purée dans la tête. En Israël on s’y prend autrement.

La France se réveille. Il a fallu l’égorgement d’un curé célébrant sa messe pour que le Président Hollande saisisse enfin  la gravité de la situation : "la République est profanée" (Aï, j’ai mal). Et, comme le dit si justement Christine Boutin : "prions pour nos premiers martyrs du XXIe siècle en France" (Ah, il faut être curé diplômé pour être déclaré martyr, je ne le savais pas). Cela me rappelle la fameuse interview de Raymond Barre, plein d'indignation "à l'égard de cet attentat odieux qui voulait frapper les Israélites qui se rendaient à la synagogue et qui a frappé des Français innocents qui traversaient la rue Copernic" (Le Français innocents n’avaient qu’à emprunter le trottoir d’en face). Mais enfin tout cela est tempéré par l'archevêque de Rouen qui cite Jésus: "pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font" (J’ai comme l’impression qu’ils le savent très bien). Ce qui fait chialer Mohammed Karabila, imam de la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray qui a été bâtie sur une parcelle de terrain offerte par la paroisse catholique de la ville (Non seulement ils tendent l’autre joue, ou cou en l’occurrence mais en plus ils leur filent des terrains à l’œil).

Le pays de Molière, ou plutôt de Voltaire l’antisémite, a cédé la place au Roi Ubu. Vous savez celui qui a de la purée dans la tête. Et ça ne date pas d’aujourd’hui.


C’est pour cela que je suis si fier de vivre en Israël où l’on résout les problèmes autrement parce qu’ici on n’a pas la tête pleine de purée. Tsahal ne s’est pas contenté de liquider l’assassin du rabbin Rav Michael Mark père de 10 enfants, assassiné il y a près d’un mois alors qu'il circulait avec des membres de sa famille sur une route du sud du Har Hévron, il a également détruit de fond en comble sa maison. 

Pas compliqué: prenez exemple !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire