samedi 23 juillet 2016

Munich : Aucun lien avec Daesh, quel soulagement



« Le tueur de Munich n’avait absolument aucun lien avec Daesh » titre la presse et se réjouissent les politiques. Vous voyez bien, les tueurs ne sont pas tous des musulmans fondamentalistes, islamistes extrémistes, violents, sanguinaires, djihadistes. Il existe aussi des tueurs venus d’ailleurs, seulement dépressifs, presque comme vous et comme moi. Ah, si tous les tueurs étaient comme ça. Sans lien avec Daesh,  sans connexion avec la planète Islam. Alors on pourrait respirer et surtout ne rien faire. Comme ce serait bien si tous les tueurs de Nice et d’ailleurs n’étaient que des déséquilibrés pervers avec des tendances suicidaires. Alors, les politiques seraient dispensés d’entreprendre toute mesure de prévention et de répression et peut-être même d’avoir raison : l’appartenance à l’Islam n’aurait  rien avoir avec les crimes commis en Occident par les ressortissants de pays musulmans. La théorie du crime d’un fou pourrait être réhabilitée. Or il est bien connu qu’on ne peut arrêter un fou qui se laisse aller à ses pulsions. Donc, les ministres de l’Intérieur n’auraient rien à se reprocher. Impossible de ficher ces gens-là et, à la réflexion en y regardant de près, on arrivera à la conclusion qu’ils sont tous comme ça. Conclusion il n’y a pas de problème de radicalisme au sein de l’Islam. Il n’y a que des dégénérés ponctuels, irresponsables. CQFD. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire