vendredi 29 juillet 2016

A la Convention Démocrate on déploie le drapeau de l’OLP, on brule le drapeau d’Israël et on appelle à l’Intifada

Ce n’est pas grave me direz-vous, ce sont les partisans de Sanders - un groupe d’excités extrémistes, comme on a coutume de les appeler - et non pas ceux de la môme Clinton. Et on oublie que Bernie le juif, soutient inconditionnellement Clinton, que les plus chauds partisans de Sanders sont les jeunes juifs américains et que lorsque les Américains iront voter, le distinguo idéologique subtil entre Sanders et Clinton se sera évaporé.

Les Juifs américains, nobles, généreux envers les minorités opprimées, à commencer par celles des Musulmans, qui, dixit Obama, ont tellement apporté à l’Amérique (on cherche encore quoi exactement) sont maqués avec le parti Démocrate, quels que soient les affronts que les Présidents Démocrates successifs infligent à Israël et à son Gouvernement (surtout s’il a le malheur de ne pas être de Gauche). Et plus Obama vomit Netanyahou, plus les juifs américains jubilent.

Le parti Démocrate américain se gauchise à tout va, se Mélanchonise en quelque sorte. Bennie Sanders a accusé Israël d’avoir tué 10.000 innocents à Gaza, même le Hamas n’aurait pas osé. Comme Mélanchon, Bennie Sanders prône en fait des thèses communistes. Par contre là où il a raison c’est lorsqu’il déclare qu’aux Etats Unis, les Juifs ne sont pas de religion juive mais de religion Démocrate. Grand bien leur fasse.

La course poursuite Bennie Sanders-Hillary Clinton a laissé des traces, dont les moindres sont les manifestations haineuses à l’égard d’Israël lors de la Convention Démocrate. Si par malheur Hillary venait à coiffer Trump, Israël risque de le sentir passer, douloureusement; l’initiative française de "Paix" au Moyen-Orient sera de la petite bière à côté de ce que nous réserve l’Amérique Clintonisée. Parce qu’Hillary, ne vous y trompez pas, est aussi une gauchiste pro-palestinienne, comme le démontre la photo ci-dessous.

Hillary Présidente donnera encore meilleure conscience aux Hollande, Vals et consorts pour continuer à surtout ne rien faire contre l’Islamisation galopante de la France. Et les Musulmans de s’infiltrer à qui mieux mieux dans cet Occident abruti et lâche qui inclurait désormais l’Amérique. Et si jamais Hillary ne fait pas l’affaire, on peut toujours compter sur Michèle Obama pour prendre la relève, dans quatre ans. Ce scénario apocalyptique risque aussi par ricochets de renforcer la Gauche israélienne.


Si après tout ça , le Messie ne point pas le bout de son nez c’est à se désespérer de toutes les prophéties.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire