mercredi 13 mai 2015

Le Pape en se maquant avec la Palestine, lire Ismaël accélère le cours de l’Histoire messianique. Merci l’artiste

Le Pape va canoniser quatre religieuses dont deux dites "palestiniennes", alors qu’au XIX e siècle le terme de Palestine n’était plus d’usage depuis l’époque romaine. Dans la foulée, le Vatican reconnait l’Etat fantôme de la Palestine et rencontrera en grandes pompes l’ignoble Abbas. 
Ce Pape a décidément  le sens des priorités : au lieu de hurler au massacre de chrétiens par les Musulmans de tous poils, de reconnaître à la face du monde que le seul pays du Moyen-Orient où les Chrétiens vivent en paix et pratiquent leur culte en toute liberté est Israël, il va s’acoquiner avec Ismaël qui détruit les Eglises, exile et tue les Chrétiens. Il est vrai qu’avec le retour des Juifs à Sion nous sommes aux temps pré messianiques où Esaü, ancêtre de Rome, se marie avec la fille d’Ismaël et prend pour épouses des filles cananéennes, lire palestiniennes. Merci Il Papa d’accélérer le cours de l’Histoire; tu nous fait gagner un temps précieux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire