mercredi 22 avril 2015

Le Rav Uri Amos Cherki après l'assassinat de son fils

"Se laisser abattre, ce n'est pas dans notre vocabulaire". A chaque Juif assassiné il faut construire une maison, un quartier, à Jérusalem, à Bet El, là où nos ennemis veulent établir leur souveraineté. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La lettre Zaïn a mauvaise réputation; à tort

C'est  la lettre du mouvement, de la lutte et de la guerre. Sa forme rappelle l’épée, la hache ou la flèche. C’est la lettre de la...