mardi 10 juin 2014

Pourquoi Israël ne peut fondamentalement pas s’entendre avec Obama

Maïmonide se vit un jour poser la question suivante : Les Juifs peuvent-ils discuter/débattre avec les Chrétiens et/ou avec les Musulmans. A cette question Le Rambam répondit : « Il est possible de discuter avec les Chrétiens ! » Cette réponse est étonnante dans la mesure où Maïmonide considère que la quasi-totalité des Chrétiens ne sont pas monothéistes alors que les Musulmans le sont, sans exception. Alors pourquoi le dialogue avec les Chrétiens est-il possible ? Pour l’excellente raison que les Chrétiens reconnaissent la véracité de l’Ancien Testament alors que les Musulmans prétendent que la Torah est un tissu de mensonges; le Coran donne une toute autre version des événements et des personnages qui figurent dans le Tanakh. Ceci s’est vérifié durant les siècles dans la mesure où les disputations entre Chrétiens et Juifs ont toujours existé alors qu’une disputation sérieuse entre un Musulman et Juif n’a pas eu lieu. C’eut été de la peine perdue parce que la version et la chronologie des événements retracés dans l’Ancien Testament s’opposent et contredisent ce qui est dit dans le Coran. Il est donc concevable - quoique bien difficile -  qu’un Juif parvienne à convaincre un Chrétien de la justesse de la Torah et de la voie erronée prônée par le Christianisme, alors qu’il est parfaitement impossible d’expliquer à un Musulman que les Coran puisse se tromper du tout au tout.

Ceci étant précisé, revenons au titre de l’article : « Pourquoi Israël ne peut fondamentalement pas s’entendre avec Obama ?» Pour y répondre j’aimerais me référer, non pas à mes propres articles sur Obama, mais aux réflexions d’Albert Soued sur Obama qu’il suit depuis 70 mois, autrement dit depuis Avril 2008 et que vous pouvez retrouver dans leur intégralité sur  http://soued.chez.com  pour www.nuitdorient.com. 
Je vous rapporte ci après quelques perles qui figurent dans les écrits d'Albert Soued

 "CHEVAL DE TROIE, dîtes-vous? Un agent pacifique de l'Islam radical au sein de l'Amérique
- L’enfance et la jeunesse de cet homme sont imprégnées d'antijudaïsme et anti-Occident
- Le Syrien et non moins mafieux Rezko qui a financé l'équipée politique d'Obama est parti en Syrie 24 fois en 2 ans pour quoi faire ?
- Obama ne serait-il pas l'agent secret d'un conservatisme américain antisémite, anti-néocon
- Avec Obama au pouvoir aux Usa, Israël ne pourra compter que sur lui-même....
- On embauche des juifs de gauche à la Maison Blanche qui vont préconiser la paix avec tout le monde, et obliger Israël à prendre des risques pour la paix.
- Certains commencent à râler aux Etats-Unis: pour les apaiser, on fait un seder à la Maison Blanche
- Obama affaiblit les Etats-Unis, il abandonne ses amis pour faire plaisir à ses ennemis,  il pactise avec ses ennemis au service de la paix. Pendant ce temps l'islamisme gagne du terrain, lentement mais sûrement.
- Le système islamique fonctionne déjà dans le monde où 57 états musulmans ont relevé la tête, depuis qu'Hussein est au pouvoir aux Etats-Unis
- De plus, Hussein ne cesse de les flatter et fait la courbette devant le roi d'Arabie: "c'est grâce à vous tous, états Musulmans, que l'Occident est ce qu'il est", dit-il
- Lentement mais sûrement, l'islamisme envahit le monde, avec un allié objectif, Hussein Obama
- Combien de temps, Obama mettra-t-il pour asservir l'Occident à l'Islam?
- Et la Shia'h et l'Iran dans tout cela? Que le meilleur, le plus entreprenant, le plus dynamique gagne, et cela fera progresser les 2 familles de l'Islam, dans la compétition.
- Qui va profiter d'un désordre mondial organisé, sans gendarme ? Après son discours du Caire le 4 juin 2009 adressé à ses frères musulmans, qui dit encore qu'Obama n'est pas l'allié objectif, peut-être naïf pour certains, d'une suprématie de l'Islam, à travers un "jihad pacifique" ? Ou même belliqueux ou provocateur comme celui des ayatollahs. Une bombe shiite? Et alors ? Il y a déjà une bombe sunnite.
- Lentement mais sûrement, l'islamisme envahit le monde, avec un allié objectif, Hussein Obama
- On s'entoure de très nombreux conseillers de plus en plus "gauchistes", court-circuitant le Congrès de manière à saboter l'économie américaine et sa crédibilité.
- après avoir béni la prise de pouvoir "démocratique" du Liban par l'Iran, par Hezbollah interposé, après avoir encouragé les désordres en Egypte, en se désolidarisant de Moubarak et négocié avec el Baradei, agent de l'Iran, pour un gouvernement de transition, il devient de plus en plus clair qu'Obama travaille indirectement pour l'Iran.
- Obama a consacré 2 milliards $ pour se débarrasser du laïc Mouamar Gadhaffi, au profit d'un gouvernement de transition qui vient d'adopter la Sharia'h.
- L'administration Obama a intégré en son sein une dizaine de conseillers et de  fonctionnaires directement liés à l'Organisation Internationale des Frères Musulmans.
- Je maintiens depuis août 2008 que c'est un cheval de Troie – mais je n'ai pas encore décidé, si c'est pour le compte de l'Arabie ou de l'Iran, ou des 2 à la fois, c'est-à-dire l'Islam radical et intégriste.
- Obama futur calife ?"

Je partage totalement les opinions d’Albert Soued sur Obama et comme lui je suis Obama à la trace depuis le 8 Juin 2008. Pour vous en convaincre je me contenterai de citer le titre de quelques articles que je lui ai consacré (www.geopolitiquebiblique.com)


- Obama se trompe (ra) de guerre.
- Obama doit réviser son Coran: on ne se prosterne que devant Allah
- OBAMA, dangereuse synthèse entre le Nom, le Chaud et le Beau.
- Séder à la Maison Blanche, à quand l’Aïd el-Kébir ?
- Que signifie OBAMA en hébreu ?
- Obama a trouvé le truc pour financer le Hamas
- OBAMA favorise outrageusement les Arabes et les Perses
- Obama, sauveur d’Israël ? Apprenti fossoyeur plutôt.
- « Fuck the Jews »: James Baker Mars 1992, Obama 4 Juin 2009.
- Obama le sophiste, prend ses désirs pour des réalités
- Israël, le seul Etat à qui on se permet de donner des leçons, voir des ordres.
- Déçu par la Real Politik, Obama se tourne vers la diplomatie virtuelle.
- Obama perd à Copenhague le peu de crédibilité qui lui restait (Octobre 2009)


Je mes suis arrêté en 2009 car je commence à me fatiguer du jeu des copiés/collés et pense que la démonstration est probante.

Dans l’état actuel des choses, avant d’entreprendre quelque action d’envergure, Israël ne peut qu’attendre le départ d’Obama de la Maison Blanche ou tout autre événement qui viendra déciller les yeux du monde, à savoir qu’Obama marche pour l'Islam.

Comme je l’ai écrit en introduction, il n’existe aucun moyen de convaincre un Musulman convaincu que la foi qu’il professe et pour laquelle il œuvre puisse être compatible avec les aspirations d’Israël de vivre en paix et sécurité sur sa terre. 

1 commentaire:

  1. Article très intéressant. Néanmoins si vous voulez que je continue à venir le lire régulièrement, s' il vous plait, choisissez une autre couleur de fond, parce que bleu électrique sur noir, c'est trop difficile pour moi.

    RépondreSupprimer