dimanche 1 juin 2014

Mehdi Nemmouche n’a rien jeté; l’arme fatale contre les djihadistes assassins ne serait-elle pas leur incomensurable bêtise

Arrêté à la gare routière Saint-Charles à Marseille par les douaniers, lors d'un contrôle de routine, dans un autocar en provenance d'Amsterdam, via Bruxelles, Mehdi Nemmouche était en possession  du même type d’armes que celles utilisées à Bruxelles : un fusil d'assaut Kalachnikov,  un revolver avec des munitions ainsi que d'une caméra GoPro et d'une casquette correspondant aux images de vidéosurveillance du Musée juif. Il ne s’était débarrassé que de son blouson qui était sans doute trop usé. Manifestement l’enseignement prodigué en Syrie comporte des lacunes comme celles de se débarrasser de l’arme du crime. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire