mercredi 14 mai 2014

La France, premier pays antisémite d’Europe occidentale, après la Grèce

Dans le sondage réalisé par l’ADL, la Ligue anti-diffamation sur l’antisémitisme dans le monde, je me suis penché sur mon cher pays, la France. Le constat est édifiant, la France est le pays le plus antisémite de l’Europe occidentale; la Grèce, qui marche la tête à l’envers, mise à part. 37 % de français adhèrent à des attitudes antisémites profondes et le pourcentage est de 43 % pour les moins de 50 ans.

  • Les Juifs sont plus loyaux envers Israël qu’envers le pays dans lequel ils vivent                     31%
  • Les Juifs ont trop de pouvoir dans le monde des affaires                                                          51%
  • Les Juifs ont trop de pouvoir sur le marché financier international                                           48%
  • Les Juifs parlent encore trop de ce qui leur est arrivé pendant l’Holocauste                           44%
  • Les Juifs ne s’intéressent qu’à ce qui concerne leur peuple                                                     31%
  • Les juifs ont trop de contrôle sur les affaires globales                                                               46%
  • Les Juifs ont trop de pouvoir sur le Gouvernement américain                                                  42%
  • Les Juifs pensent qu’ils sont meilleurs que les autres (non Juifs)                                              33%
  • Les Juifs ont trop de pouvoir dans les média                                                                              44%
  • Les Juifs sont responsables de la plupart des Guerres mondiales                                          18%
  • Les gens détestent les juifs à cause de la façon dont ils se comportent                                  26% 
  • Sur une population d'adultes de 49.322.734, 18 millions d'individus souscrivent à des attitudes antisémites

Adjonction tardive

Un mot sur la méthodologie employée dans le sondage. La personne qui répondait « c’est probablement vrai » à 6 sur les 11 stéréotypes était considéré comme présentant une tendance antisémite. Ce qui signifie que tous ceux qui ne désignaient que 5, 4 ou moins de stéréotypes sont considérés par l’ADL comme de braves gens, philosémites et tout et tout. Ce choix des sondeurs, qui vaut ce qu’il vaut,  laisse entendre que le pourcentage des antisémites est bien plus élevé que celui qui est annoncé.

Le sondage test a été réalisé aux Etats-Unis et ne s’adapte pas forcément à la perception européenne du Juif. Ainsi, il y a des stéréotypes qui peuvent être considérés comme redondants en Europe et intelligibles aux Etats-Unis. « Les Juifs exercent trop d’influence sur les marchés financiers, dans les médias ou dans le monde du Business », pour un Européen c’est une seule et même question, et il n’y a donc pas lieu de répondre « oui » à chaque fois. La mémoire de la Shoah constitue aussi un biais dans la mesure où les « jeunes » dans leur majorité ne savent ce qu’est l’Holocauste. L’influence des Juifs sur le gouvernement des Etats-Unis suppose un intérêt sur ce point spécifique qui ne concerne  que modérément les non-américains. Tous ces biais méthodologiques et sans doute d’autres laissent penser que si les stéréotypes avaient été plus européens, du genre : avare, sournois, voleur, déicide, comploteur dans l’ombre, comportement des Israéliens envers les Palestiniens…  les Européens y auraient souscrit d’avantage. Mais enfin,  ce sondage a le mérite d’exister et aucune institution autre que l’ADL n’aurait eu l’envergure et le courage de le mener.

Ce qui me semble hautement inquiétant, c’est qu’en France la  tendance adhérer aux stéréotypes antisémites  est beaucoup plus élevée chez les moins de 50 ans que chez les 50+ et, à peu près identiques dans les tranches d’âge 18-34 et 35-49,  ce qui laisse entendre que la tendance ira en se renforçant dans les prochaines années.


Franchement bonnes gens qu’est-ce que vous faites encore dans ce pays ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire