mardi 22 avril 2014

" Plus tu maudis, plus tu montes dans la hiérarchie de Chass". Rav Shalom Cohen occupera le fauteuil de Rav Ovadia Yossef

Six mois à peine après le décès de Rav Ovadia Yosef, le Conseil des Sages de la Torah (sépharade) מועצת חכמי התורה הספרדית élit le Rav Shalom Cohen à sa place, c’est-à-dire à la tête de cette docte assemblée qui est censée fournir l’orientation idéologique et toraïque de Chass.

Rav Shalom Cohen est le Rosh Yeshiva de la très sépharade Yeshiva Porat Yosef qu’il dirige depuis des décennies. Il n’a jamais rempli d’autres fonctions rabbiniques ou de Dayan, et ses principaux titres de gloire sont d‘avoir côtoyé le Rav Ovadia Yosef depuis toujours, d’être proche d’Arié Dhéry  et d’avoir siégé dans le Conseil des Sages depuis trente ans. Avant d’écrire cet article et sachant que ce Rav n’est pas trop « my cup of tea »,  j’ai essayé d’écouter des conférences  qu’il aurait prononcées et je n’ai rien trouvé si ce n’est ses invectives qui m’ont valu d’écrire mon article coup de gueule"Je ne savais pas qu’il fallait m'exterminer comme Amalék et m'envoyer en enfer parce que je porte une kippa tricotée", que j'ai rédigé en Juillet 2013. 


Bien sûr, la nomination du Rav Cohen à ce poste prestigieux et stratégique fait partie des manipulations d’Arié Dhéry qui, non seulement  contrôle aujourd’hui le Parti Chass mais désormais aussi l’Autorité spirituelle qui est censée guider le Parti. A moyen terme, m’est avis est que cette nomination se soldera par un affaiblissement conséquent de Chass aux prochaines élections, au profit d’autres formations moins religieuses et plus sociales qui répondront mieux aux attentes des Sépharades observants et moins observants.  Ainsi, elle ouvre grande la porte à un ex du Likoud, Moshe Kahlon, qui souhaite créer sa propre formation politique et s’opposer ainsi à Netanyahou. Les Juifs sépharades en Israël, hormis une minorité qui a étudiée dans les Yeshivot Lithuaniennes sont des juifs observants mais modérés qui n’ont aucune raison de se harédiser, religioser à l’extrême. Ils se sont accommodés à rav Ovadia Yosef qui était une figure toraïque exceptionnelle et charismatique, mais ne suivront pas Shalom Cohen qui d’ailleurs a été abondamment sifflé lors de sa nomination. Bref, Arié Dhéry a commis une des rares erreurs de sa carrière qui, par ricochets aura des conséquences sur la coalition politique israélienne à naître. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire