jeudi 21 novembre 2013

Israël est-il un singe, un porc ou bien un chien enragé ? Faudrait vous décider.


En marge des négociations qui se tiennent à Genève, l’Ayatollah Ali Khamenei envoie un message clair à ses négociateurs, au peuple iranien et, par là même au monde entier : « Israël, dont les dirigeants ne peuvent être qualifiés d’humains est un chien atteint de la rage destiné à disparaître.  Cette comparaison d’ordre zoologique m’a fait immédiatement penser aux versets bien connus du Coran qui nous expliquent que les juifs sont les descendants de porcs et des singes, ce qui rappelle singulièrement les comparaisons qu’affectionnaient les Nazis qui qualifiaient les Juifs des rats et de la vermine.

Pensez-vous que la sortie de Khamenei ait perturbé les Européens (la France exceptée, il faut le reconnaître), et les Américains qui continuent à papoter à Genève et à avaler les couleuvres iraniennes? En aucune façon, Business as usual et un accord doit être signé à n’importe quel prix. Après tout, les chiens enragés ne comptent guère, comme n’a pas compté la vermine  juive au temps du III e Reich.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire