mercredi 29 mai 2013

John Kerry à Israël : cédez au palestiniens un kibboutz pour qu’ils construisent une usine de potasse et un aéroport international.



John Kerry, l’exécuteur des basses œuvres d’Obama au Moyen-Orient - lire plutôt en Israël et dans les territoires, seul endroit du monde où les Etats Unis osent intervenir -  est en veine de générosité envers l’Etat hébreu, à qui il fait la proposition suivante:

- Création d’un aéroport international à côté de Jéricho afin que les Palestiniens ne soient plus dépendants de l’aéroport Ben-Gourion à Lod. En parallèle sera créée, dans l’Etat palestinien à venir, une compagnie d’aviation palestinienne qui assurera des vols en destination des Etats-Unis et de l’Europe. Une surveillance électronique des allées et venues des passagers, illusoire et inefficace, pourra être effectuée par les israéliens. Merci pour eux

- Toute la région de Jéricho sera transformée en un espace industriel et commercial où seront implantées les bases du nouvel Etat palestinien indépendant

- Kerry veut permettre aux Palestiniens de construire une usine de potasse au nord de la Mer Morte. Pour dégager de l’espace, les Israéliens devront abandonner le magnifique kibboutz Kalia (je vous invite à consulter son siteet donc de le transférer tout cru à l’Autorité palestinienne.

- Le retrait d’Israël du nord de la Mer Morte serait le premier abandon de territoires d’Israël au profit des Palestiniens; d’autres suivront évidemment

Ces cessions de territoires accompagnés d’investissements massifs, qui viendront de vos poches, sont destinées à faire baisser le niveau de chômage palestinien qui passerait ainsi de 21% à 8 % en l’espace de trois ans. Ce programme grandiose nécessitera en effet 4 milliards de dollars. Ainsi il a été décidé lors du Forum économique qui s’est tenu à Amman sous les auspices de Tony Blair.

Que recevra Israël en échange de ces cessions d’une partie de son sol ?  Le droit de faire venir Abu Mazen à la table de négociations. Et le plus drôle dans cette histoire est qu’Abu Mazen n’est pas intéressé, préférant dit-il, se concentrer sur des négociations politiques plutôt que des programmes économiques.

Ils sont quand même sympas Obama et Kerry avec Israël !!!

2 commentaires:

  1. Ils sont incapables de construire ?
    C'est vrai ils préfèrent détruire.

    RépondreSupprimer
  2. tout a fait d'accord la ou ils passent il y a le cahot les viols les meurtres

    RépondreSupprimer