lundi 22 avril 2013

Vous avez dit AMALGAME entre terrorisme et Islam. Interdit, forbidden, de prononcer le mot AMALGAME, il faut respecter « le principe de précaution !


Il ne faut "pas d'amalgame entre la religion musulmane à 99% pacifique,  citoyenne, responsable, non violente et tout à fait intégrée dans notre pays et  puis ces mini-petites franges de gens décidés à faire un mal atroce", "nous espérons un démenti à tout amalgame possible entre l'islam" et le suspect », nous dit le recteur de la Grande mosquée de Paris Dalil Boubakeur, à l’occasion de la tuerie de Toulouse perpétré par Mohamed Merah.

Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, rappelle que la France est entrée en guerre contre "des groupes terroristes" qui veulent constituer "un Etat terroriste" au Nord du Mali.  François Hollande dit faire la guerre à "des terroristes", et le Conseil français du culte musulman salue, la "précaution utile et nécessaire" du Chef de l’Etat français qui n’a pas qualifié "d’islamistes les éléments terroristes visés". Cette précaution "écarte tout amalgame et toute confusion entre islam et terrorisme". L’Organisation rappelle que l’islam est une religion "qui sacralise la vie".

Les terroristes  nigérians qui contrôlent une bonne partie du nord du Nigéria ont libéré la famille  Tanguy Moulin-Fournier, sans doute pour remercier François Hollande de mener une guerre contre leurs copains terroristes au Mali, qui n’ont pas été qualifiés une seule fois d’islamistes ou de musulmans.  Comme quoi, quand on évite l’amalgame Islam-Terroristes et que l’on applique le principe de précaution, ça paye !

« Pourvu qu’il ne soit pas musulman » priait Obama en apprenant le massacre au marathon de Boston. Pourvu que ce soit un énergumène américain d’extrême droite, blond, buveur de bière et ventru de surcroît  Coup de bol, ce sont des Tchétchènes, des Russes quoi. Aryens, ou presque, intoxiqués par des sites terroristes qui fleurissent sur la toile, à la portée de tout individu dérangé qui veut fabriquer une bombe, ou d’avantage. Il se trouve que les deux frères sont Musulmans; on n'a pas échappé au massacre, mais ouf, on a évité l’amalgame, et  Obama a respecté le principe de précaution.

On pourrait ainsi remonter au 11 Septembre 2001 et citer des dizaines de cas, où des individus, soit dérangés, soit terroristes, soit les deux, ont perpétré des ignominies. Terroristes et dérangés, oui, mais attention, évitez d’employer le mot « islamistes », sinon gare à l’amalgame.

Cette délicatesse qui consiste à ne pas appeler un chat, un chat, et un terroriste qui agit au nom de l’Islam, un islamiste, invite le citoyen lambda, qu’il soit américain ou français, à croire  que « la religion musulmane est à 99% pacifique, citoyenne, responsable et non violente ». C’est inexact, l’Islam est dans son essence impérialiste, donc conquérant, donc violent par nécessité doctrinale, et les menaces ou manifestations de violence qui éclatent de ci de là,  qu’elles soient le fait d’Etats constitués ou d’individus, en témoignent.

J’ai été frappé par une déclaration relevée dans la presse israélienne et américaine par un étudiant allemand, Albrecht Ammon, voisin de Tamerlan Tsarnaev. Ce dernier lui aurait confié que la Bible n’était qu’une pâle copie du Coran, que les Etats-Unis partaient en guerre en se fondant sur la Bible, qu’en fait la Bible n’était une excuse pour envahir d’autres pays. Quoique l’on pense de ce genre d’arguments, une chose est certaine, c’est que les motifs des frères Tsarnaev sont d’ordre religieux . On aurait presque envie de se livrer à un amalgame.

Quant à la Bible, entendez surtout le Tanakh, depuis que le le prophète l’a décrété, les Musulmans le considèrent comme un plagiat pur et simple du Coran. Lisez, pour vous en convaincre, Une lecture juive du Coran de Haï Bar-Zeev aux éditions Berg International. 

Vous avez dit « amalgame », comme c’est amalgame !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire