jeudi 7 mars 2013

La France rend un hommage national dans la cour d'honneur des Invalides à Stéphane Hessel. C’est Indigne !


Vingt cinq pages, dont la moitié sur les atrocités commises par les israéliens à Gaza, je suis indigné que l’Etat français rende un  hommage national solennel dans la cour d'honneur des Invalides à Stéphane Hessel. A quand le Panthéon ?


"Le fascicule de Stéphane Hessel se décompose en deux: jusqu’à la pliure, entre les pages 16 et 17, et au delà de la pliure. La première partie retrace une vision tronquée de la Résistance et la seconde, dégouline de haine envers Israël, en surfant sur tous les clichés et les mensonges. Autrement dit, ses invitations à l’indignation occupent autant de misérables pages que sa propre – ou plutôt, sale – indignation, complètement focalisée sur l’Etat sioniste, donc  par définition, fasciste.

En fait, le propos de cet indigne vieillard, consiste à inviter ses concitoyens à partager ses propres indignations, qui ne concernent que les Palestiniens en souffrance (au nombre largement surestimé) et l’Etat d’Israël, criminel de guerre et tortionnaire. Son grand homme est l’indigne et partial Juge Goldstone.

La question que je mes pose est comment ce fascicule a pu connaître un tel succès de librairie. La cause palestinienne et le vomissement d’Israël font-ils autant vendre? A moins que la supercherie de l’éditeur ait bien fonctionné, car la dernière de couverture, qui est l’élément moteur pour faire vendre, ne dit pas un traître mot sur les prises de position d’Hessel sur Israël et la Palestine.

Quelle arnaque! Evitez à l’avenir les publications d’Indigène-éditions, qui est censé parler « des aborigènes d’Australie, des Indiens d’Amérique, des Thibétains, Inuit, Maori… de nouveaux pôles d’autorité intellectuelle".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire