vendredi 14 décembre 2012

Ras le bol avec le « blocus » sur Gaza. Explications



Entendu sur France-Info, la toujours très anti israélienne chaine de radio étatique, un historien nous rabâcher encore les oreilles sur le blocus israélien sur Gaza.
Il faudrait une fois pour toutes en finir avec ces idées fausses reçues et répétées : il n’y a pas de blocus sur Gaza pour deux raisons simples.

1/ Pour qu’il y ait blocus sur un territoire, il faut que ce territoire soit enclavé (fermé hermétiquement de tous côtés). Or, dans la mesure où Gaza dispose d’une frontière avec l’Egypte et, qui plus est, d’un point de passage clairement identifié : le Maavar, passage de Rafia’h, on ne peut parler de blocus. Si les Egyptiens empêchent la circulation totale ou partielle d’hommes et de marchandises entre le pays des Pharaons et celui des Philistins, c’est leur problème, et la communauté internationale devrait s’indigner de la fermeture des frontières entre l’Egypte et Gaza et lâcher les baskets à Israël, nullement concerné. Si des Frères musulmans, si chers au cœur d’Obama, habitent des deux côtés d’une frontière, que leur papa qui siège à la Maison Blanche, leur rappelle les devoirs de la fraternité.

2/ La deuxième raison est qu’il n’y a pas de blocus entre Gaza et Israël. Israël fait parvenir à Gaza des médicaments, des vivres et toutes sortes de marchandises alors qu’il pourrait bloquer hermétiquement la frontière. Israël fournit par ailleurs à Gaza toute son électricité. En appuyant sur un bouton ou en baissant une manette, Israël pourrait plonger Gaza dans les ténèbres, comme le fit jadis Moïse lors des dix plaies infligées aux égyptiens. Or, même en période de guerre, il ne le fait pas. Israël soigne même les malades Gazzaouis dans ses hôpitaux.

On s’indigne par ailleurs qu’Israël ait bloqué quelques 400 millions de dollars de droits de douane alors qu’il faudrait rappeler que l’ardoise des Gazzaouis vis-à-vis des Israéliens dépasse le milliard de dollars.

Faudrait-il qu’Israël ferme les yeux sur le contenu des marchandises en direction  de Gaza pour leur permettre de recevoir les missiles qu’ils lanceront le lendemain sur les villes israéliennes ?
Donc techniquement il n’y a pas de « blocus » sur Gaza. Il suffirait que les Egyptiens ouvrent grandes les grilles de Rafia’h pour que les habitants de Gaza puissent s’ébattre librement dans le Sinaï, et de là dans le monde entier.

Il serait souhaitable que le message parvienne à France Infos truquées et aux journalistes/historiens désinformés et partiaux.



Pour mémoire et si vous ne le connaissez pas encore, rappelons le tout dernier Logo pondu par l’Autorité palestinienne à l’occasion de ses 48 printemps.  Il n’y a rien qui vous pose problème ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire