samedi 29 décembre 2012

La sale sortie d’Arié Déry: « Le Likoud est composé de Blancs et de Russes »



Alors, si je comprends bien, les Blancs ne sont pas russes et les Russes ne sont pas blancs ? Ou alors, les Blancs et les Russes ne sont pas suffisamment bronzés, alors que les Séfaradim le seraient ? Et quid des Partis de Gauche qui sont Blancs sans être Russes ?  Les Russes et les Blancs qui composent le Likoud sont donc, selon Déry, les visages pâles et les Séfaradim du Chass, les véritables indiens, et fiers de l’être de surcroît ! Et que dire des Yéménites qui votent Likoud alors qu’ils sont encore plus bronzés que les Chassnikim ?

Pour ma part, je connais des Séfaradim blancs de peau et, blonds de surcroît, qui ne votent pas Chass, ni Likoud, non plus d’ailleurs. Ils réservent leur voix au Baït Hayéhoudi, où Blancs, Russes, Ashkénazim, Séfaradim et consorts, cohabitent sans stigmatisation aucune, comme parmi les Partis politiques israéliens d’ailleurs, qui, depuis longtemps, ne se livrent plus à ces stigmatisations imbéciles ; il y a suffisamment d’arguments à faire valoir. Je ne reconnais dans la galaxie politique israélienne qu’une seule catégorie de Partis bronzés qui sont les Partis arabes ; Déry veut-il comparer le Chass à ceux là ?

La sortie d’Arié Déry me défrise au plus haut point. Israël n’a pas été créé pour qu’après 65 ans d’existence, on ressorte des placards le démon racial, la couleur de la peau et l’origine des Grands-Parents. Il est clair aussi que moins on saucissonne le Klal Israël en tranches d'épaisseur et de couleur différentes, mieux il se porte pour remplir sa vocation.

Je considère que ce type d’argument électoral est  le plus sale qui soit. Ce n’est pas la peine de sortir de tôle pour nous le ressortir, Monsieur Déry. Ça fait jaser les antisémites et anti-israéliens de tous poils, qui ont suffisamment de fausses-bonnes raisons de nous détester, pour ne pas en rajouter.

En conclusion, on est bronzé que si on le veut bien et si on le clame sur les toits. Alors, autant fermer sa gueule !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire