dimanche 14 octobre 2012

Les policiers ne veulent plus servir de cibles en gardant les synagogues; les juifs n’ont qu’à se faire descendre sans rechigner. Que faire ?



« Nous sommes sous-équipés et nullement formés pour ce genre de missions à risques», s'exclame Frédéric Foncel, secrétaire général national du Syndicat national des policiers municipaux (SNPM), qui a donc demandé au ministère de l'Intérieur d'interdire l'engagement de policiers municipaux dans la surveillance des lieux de culte ».

Que faire ? Quelques idées en vrac:

- Ne plus fréquenter du tout la synagogue, hors de Kippour où l’on aura pris le soin d’entourer le lieu de culte de barbelés anti-intrusion. Pour la grande majorité des Juifs ça ne changera pas grand chose.  

- Se substituer aux pouvoirs publics pour équiper la police municipale en gilets pare-balles ; les Juifs sont tellement riches n’est-ce pas ?

- Fermer les synagogues et les vendre comme l’église de Vierzon pour servir de mosquée. « Vends église (Synagogue) bon état, possibilité pour mosquée, mise en vente pour 170 000 euros »

- Organiser des prières clandestines chez les uns, chez les autres comme lors de l’occupation nazie ou sous le régime soviétique

- Recréer le Ghetto dans les principales villes de France fortement gardé par des milices grassement payées

-Changer de religion; l’Islam ça serait pas mal ; ça supprime pratiquement les risques de se faire flinguer, sauf peut-être pour des affaires délictueuses : trafic de drogue, d’armes etc.…

Je ne vois rien d’autre, et vous ?

2 commentaires:

  1. Les policiers ne veulent plus servir de cibles ? Je ne savais pas que c'étaient les policiers postés devant les synagogues qui étaient visés. Je pensais que c'étaient les synagogues qui étaient visées, ou bien les gens qui y allaient ou en sortaient. Je viens d'apprendre quelque chose.

    RépondreSupprimer
  2. Et bien comme quoi chaque jour apporte son lot d'enseignements. Pour ma part je trouve que la réaction des policiers est disproportionnée et qu'ils sont de toute évidence plutôt mal aise à l'idée de se voir cataloguer par la population locale, comme milice privée des lieux de culte juifs. Je trouve d'ailleurs tout a fait problématique cette situation où les agents de l'état se retrouve assignés à une mission de protection d'un communauté en particulier. Notre police a, certes le devoir de protéger ses citoyens mais cette situation pose la question du statut des communautés religieuses au regard de l'état. Il faudrait donc je pense soit reformer les lois portant sur la laïcité et ainsi pouvoir clairement faire intervenir l'état dans la vie et la gestion des communautés religieuses ou alors tout simplement déclarer à ces mêmes communautés que toute action visant à l'intervention de l'état dans la gestion de la vie religieuse n'est pas du ressort de la république.
    C'est un vaste débat dont ne doit surtout pas chercher à simplifier les problématiques car en résulteraient des décisions hâtives qui pourraient s'avérer très préjudiciables à la stabilité de notre société. je pense que vous voyez très bien la conséquence évidente que pourrait avoir une remise en question du principe de laïcité.

    RépondreSupprimer