jeudi 12 juillet 2012

Olmert blanchi, et le Figaro toujours à la pointe pour travestir le vérité et salir Israël


« Un ex-premier ministre condamné en Israël  » jubile le Figaro,   « Ehoud Olmert condamné pour corruption »  triomphe le Nouvel Obs. Et les canards français à l’unisson de s’enthousiasmer  des nouveaux malheurs qui accablent Israël. Il est vrai qu’en petits caractères, certains média admettent que sur quatre chefs d’accusation, le précédent Premier ministre de l’Etat d’Israël n’a été jugé responsable que d’un seul, et le moins important de tous. Mais qui lit les articles, si ce n’est ceux qui se délectent à l’avance de voir Israël trainé dans la boue ?
Bien entendu la vérité est toute autre. J’avais écrit à l’époque, soit dès Mai 2008 plusieurs articles sur les soi disant enveloppes qu’un dénommé Talansky aurait remises à Ehoud Olmert.  Je me cite :
Un dénommé Maurice Talansky, affairiste trouble à l’ego démesuré, a sali le Premier Ministre de l’Etat d’Israël  ……………………………………….. Ce qui m’exaspère c’est qu’un individu louche, venu de nulle part, avec une gueule aussi franche que celle de Madoff, mette en péril  Israël en bouleversant la donne politique. Il est certain que c’est un juif, portant Kippa noire et pratiquant Torah et Mitsvot. Je me suis renseigné, il a même été consacré rabbin dans sa jeunesse
Moshé Talansky aurait déclaré à un policier qu’il avait peur qu’Olmert n’envoie un homme de main s’en prendre à sa personne. Sur la base de cette confidence, le Procureur en charge du dossier, aurait décidé de permettre à  Moshé Talansky de témoigner en toute hâte, tant qu’il était encore, physiquement, en mesure de le faire. Ce prétexte, largement repris par les médias israéliens, qui permet au Procureur de faire témoigner Talansky, avant qu’il ne se volatilise aux Etats-Unis, porte un  préjudice considérable au Premier Ministre, et salit l’Etat d’Israël.   Olmert ne serait pas seulement soupçonné d’avoir touché des pots de vin, il serait aussi un maffieux,  un assassin en puissance.
Ce qui m’intrigue, c’est de savoir qui est à l’origine de cette affaire, qui a joué le rôle de « gorge profonde – deep throat » (voir Affaire Nixon), qui a manipulé Talansky, pour qu’il se mette à chanter comme un pinson, et à balancer à la police son « cher ami » Ehoud Olmert, et pourquoi l’a t-il fait ?
La Maison Blanche aurait manipulé Talansky pour qu’il fasse tomber Olmert, paralysant ainsi (ou pensant paralyser) toute opération israélienne d’envergure contre l’Iran.
La Justice israélienne a tranché : quatre ans après les faits, le témoin Talansky a été jugé non fiable. Un menteur quoi, doublé d’un nuisible qui a réussi mettre à bas le gouvernement Olmert, sans doute un des meilleurs  qu’ait connu Israël.
Ce que les canards français oublient de dire c’est qu’Olmert sort, non pas blanchi – l’est-on jamais complètement ? -  mais triomphant, de ces épreuves  et que cela rebat les cartes politiques en Israël. Ehoud Olmert va reprendre à moyen terme la tête de Kadima et constituer une coalition qui risque de poser quelques problèmes à Bibi, ce qui me réjouit au nom de la démocratie israélienne qui est la grande gagnante dans cette affaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire