mardi 6 mars 2012

Pour l’Union sacrée entre Musulmans et Juifs autour de l’abattage rituel et du reste


Pour supprimer les problèmes issus de la viande hahal et casher, Fillon propose en fait de supprimer l’Islam et le Judaïsme et on se demande même pourquoi il n’aborde que l’abattage rituel. Car en effet on pourrait dire bien des choses en somme pour prouver que « les traditions ancestrales n’ont plus grand-chose à avoir voir avec l’état aujourd’hui de la science, l’état de la technologie, les problèmes de santé ».
La circoncision par exemple ; vous savez cet acte barbare qui traumatise et mutile pour la vie un bébé innocent qui n’a pas voix au chapitre
Les Fêtes juives et le Shabbath devront être supprimés pour ne pas avoir à faire repasser les examens aux petits étudiants juifs qui, pour je ne sais quelle raison absurde, se refusent  à écrire ce jour là.
Le mariage religieux, coutume d’un autre temps, contraire aux lois de la République et qui peut poser des problèmes à l’Etat civil
Le port de la kippa, à l’instar du port de la Burqa, signes distinctifs du manque d’intégration des Juifs et des Musulmans dans la communauté nationale.
Monsieur Fillon est convaincu, comme bon nombre de ses concitoyens (il n’y a qu’à lire les commentaires sur le Net) que la cacherout est liée aux problèmes de santé. Le nerf sciatique des bovins et la viande de cochon provoquaient jadis les pires maladies, et c’est pour cela que les Juifs refusaient de les manger ; aujourd’hui, grâce aux avancées de la médecine, l’absorbation du nerf sciatique ne provoque plus la syphilis et la peste ; voire les oreillons. Donc, braves gens, absorbez des huitres vivantes, faites vous des sandwichs jambon beurre cornichons ; il n’y a plus rien à craindre.
Mais, le meilleur système pour mettre fin aux  »traditions ancestrales » juives et musulmanes, rien ne vaut un autodafé de tous les livres, à la fois saints et rétrogrades, qui polluent ces communautés. Un ramassage minutieux de tous les Talmud, existant en France et en Navarre, qui dissertent sur la cacherout,  suivi d’un bon feu de joie réglerait une fois pour toutes tous les problèmes.
Merci Monsieur Fillon d’avoir éclairci notre lanterne. Vous qui aspirez à devenir maire de Paris, Place de l’Hôtel-de-Ville,  vous n’aurez qu’à revenir à son ancienne dénomination « Place de Grève » supprimée en 1803,  où eut lieu le plus bel autodafé du Talmud, organisé par le bon roi Saint Louis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire