jeudi 12 janvier 2012

J. Edgar Hoover et l’assassinat de Kennedy dans le code de la Bible



HOOVER OK
J’avais effectué  le 6   août  2007 – ça ne date pas d’hier –  une recherche dans le code de la Bible. L’objectif était de trouver quelques éclaircissements sur l’assassinat de Kennedy. Mes  trouvailles ont orienté l’enquête vers un personnage inattendu; en l’occurrence sur un fantôme qui défraye pas mal la chronique ces jours ci, grâce au talentueux réalisateur  Clint Easwood. Il s’agit, vous l’avez deviné deJ. Edgar Hoover. Je vous livre mon article intitulé pompeusement,  Le meurtre de Kennedy élucidé par la Torah
Les limites dans le code de la Torah résident dans notre imagination et non dans la Torah qui ne connaît par définition aucune limite. Parce que l’on ne sait pas ce qu’il y a lieu de chercher et, parce que l’on n’ose pas pousser les recherches dans des voies à priori improbables.
Ainsi, j’ai cherché à « mettre la Torah au défi » de me livrer le nom de l’assassin de John Kennedy.
La première recherche consistait à identifier John Kennedy dans la Torah ainsi que le mot « meurtre » et la ville » Dallas ». J’ai trouvé les trois mots
Cette recherche m’a pris beaucoup de temps et s’est apparentée à une véritable enquête policière. J’ai procédé par élimination, cherchant l’un après l’autre les assassins présumés de Kennedy et les éliminant au fur et à mesure, si leur nom ne figurait pas dans le code.
J’ai commencé par le suspect le plus évident; à savoir Lee Oswald que j’ai orthographié en hébreu de différentes façons. Inconnu au bataillon.
J’ai continué par la piste cubaine. En effet, Fidel Castro, après l’épisode de la Baie aux Cochons avait de bonnes raisons d’en vouloir à un Président américain qui n’était pas précisément un ami. J’ai donc injecté Castro, Cuba… Nada !
J’ai introduit l’assassin d’Oswald ; à savoir Rubin. Inexistant.
J’ai également exploré la piste du Vice-Président de l’époque; Johnson, qui aurait peut-être aimé devenir Vizir à la place du Shérif. Nenni.
Alors en désespoir de cause j’ai mis Mafia et là encore je n’ai rien trouvé.
Donc, John Kennedy figurait dans la Torah, accompagné du motassassinat et de la ville Dallas mais pas de trace des assassins présumés. Aurais-je mis la Torah en défaut ? Et puis j’ai eu une crise de modestie : étais-je au courant de toutes les pistes qui ont été explorées à l’époque. Je me suis reporté à Wikipedia et, j’ai découvert une piste dont je n’avais jamais entendu parler. John et Robert Kennedy voulaient se débarrasser du tout puissant Edgar Hoover, patron du FBI qui aurait été par ailleurs un homosexuel et n’aimait pas trop que cela se sache. La Mafia était bien entendu au courant et voulait le faire chanter ou le faisait chanter.
Ne trouvant pas le mot Mafia j’ai introduit Pesha, « crime, Hoover, sexe et homo ». Et j’ai  trouvé les quatre mots dans la matrice. Ce qui donne :
John Kennedy – meurtre – Dallas – crime – sexe – homo – Hoover.
Et tout cela dans un mouchoir de poche. Dernière information : Lyndon Johnson, le successeur de Kennedy aurait nommé Edgar Hoover président à vie du FBI !
Ceci n’est qu’une recherche dans les codes de la Bible et, comme je l’ai déjà souligné par ailleurs, ce n’est pas parole d’Evangile; je n’aimerais pas trop que la CIA et le FBI me cherchent des poux dans la tête.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire